Portrait
Débutant

Benoît, élève ingénieur, invente à tout va

Vignette
Vignette
Légende
Benoit élève ingénieur
-
Crédits
Benoit Thomas
Benoit, élève ingénieur à l'UTC (Université de technologie de Compiègne), conçoit des objets de toutes pièces depuis toujours. En 2016, il a remporté le prix Innovez de Science & vie Junior pour « Antivel » un ingénieux système antivol pour vélo. Il monte aujourd'hui avec deux camarades un projet de service innovant, toujours autour du vélo... #delidéealaction

Pour bien cerner Benoît Thomas, il faut s’imaginer le fils spirituel de Géo Trouvetou et du Professeur Tournesol. Un jeune homme de 20 ans qui, depuis toujours, aime inventer et concevoir des objets de toutes pièces. Plus jeune, il a ainsi créé une casquette à panneau solaire avec son frère. Mais c’est quelques années plus tard, en faisant du vélo, qu’une autre idée lui vient. « Marre de perdre du temps à trouver un endroit où cadenasser mon vélo. Je voulais un système plus simple et rapide pour le protéger », se rappelle l’étudiant en troisième année à l’UTC de Compiègne. « Antivel » voit le jour début 2016. Cet antivol innovant avec alarme intégrée fonctionne grâce à une carte à puce qui fait office de clé.

J’aimerais toucher au plus grand nombre de secteurs possible !

Autodidacte et bricoleur, Benoît a bidouillé des heures durant pour obtenir ce résultat.
« J’ai décidé d’utiliser l’impression 3D. Une façon simple, et accessible à tous pour mettre en œuvre ses idées. J’ai acheté mon propre plastique et je me suis rendu dans un fablab à Amiens, qui mettait une imprimante 3D en accès libre », retrace-t-il.
Quelques mois plus tard, le jeune homme remporte coup sur coup le prix mensuel et le prix annuel Innovez de Science & vie Junior. « J’ai toujours eu envie de participer à ce concours. Il fallait que je tente ma chance pour ne pas avoir de regrets ! »

En 2017, Benoît se voit proposer de participer à l’European Innovation Academy en Italie. Là, il suit une formation d’entrepreneuriat pendant trois semaines avec d’autres jeunes venus du monde entier. Leur objectif ? Développer un nouveau prototype de bateau pour dépolluer la mer de Chine. De retour en France, il décide de mettre de côté son antivol pour se consacrer à d’autres projets. « J’aimerais toucher au plus grand nombre de secteurs possible », confie le jeune inventeur. Avec deux amis, il monte aujourd’hui le projet Hokle, un service novateur de gestion de vélos en entreprise qui intéresse déjà de grands sites industriels… À suivre ! 

Portrait
Auteur
Etudiant

VOIR AUSSI…