Comprendre
Reportage
Intermédiaire

Le mentor, accélérateur d’expérience pour le jeune entrepreneur

Vignette
Vignette
Légende
Le mentor, aide précieuse pour jeune créateur d'entreprise
-
Crédits
Nick Youngson - CC BY - SA 3.0
Au démarrage d’une entreprise, son fondateur est pris de toutes parts. Pourtant, il lui faut prendre du recul. C’est là que l’accompagnement d’un mentor oblige à exprimer toutes les questions que le jeune entrepreneur se pose. Un échange bénéfique.

Qu’est-ce que le mentorat ?

Le mentorat, c’est un accompagnement bénévole organisé par un chef d’entreprise expérimenté. Il s’inscrit dans la durée (au minimum une année), et repose sur le respect de valeurs partagées. Ce n’est ni du coaching, ni du conseil : les deux parties s’engagent volontairement et travaillent en confiance, dans un esprit de respect mutuel.

A quoi sert un mentor ?

« Il a su nous écouter, nous faire prendre du recul tout en analysant notre situation. » témoigne Adrien Lemaire, fondateur de Dagobear. Un mentor, c’est quelqu’un dont l’expérience permet d’évoluer, et dont le regard sur l’entreprise apporte un effet miroir. Il aide à se poser les bonnes questions et à ne pas rester figé sur ses échecs, et trop s'emballer sur ses succès. « Avoir une vision claire de sa stratégie n’est pas toujours évident. Notre mentor, Henry Dorbes, fondateur de la société DAF Acting, nous a beaucoup aidé sur ce point-là ».

En revanche, un mentor doit savoir faire preuve de pédagogie. Avec lui, on doit pouvoir étudier plusieurs hypothèses, pour en relever les points forts et les points faibles. « Notre mentor Yohan Hébert (société Netapsys) est rassurant, c’est une vraie chance de le voir une fois par mois. Souvent, il me demande d’étudier deux ou trois points pour la prochaine fois. Je reviens toujours en ayant appris de nouvelles choses. On revoit systématiquement des stratégies, qu’on réadapte ensuite ensemble. »

"Notre mentor est rassurant, c’est une vraie chance de le voir une fois par mois."

Quelles compétences attend-on d’un mentor ?

On n’attend pas forcément d’un mentor une compétence technique particulière. Ce n’est pas ce pourquoi il est là. « Avec son expérience, Jérôme Dauchez (Dauchez SA) m’a permis de prendre du recul, notamment lorsque j’étais confronté à des questions d’ordre stratégique. Il m’a apporté de la sérénité et m’a montré que même s’il y a des difficultés, on peut toujours trouver des solutions, ça peut toujours marcher, et qu’on peut réussir. » raconte Nicolas Weisslib, fondateur de Paygreen.

 

Des liens qui se tissent au-delà du mentorat…

Après une année passée ensemble, il est rare que la relation ne se prolonge pas entre le mentor et son mentoré. Il est vrai que les liens créés et le mode de relation qui a été le leur a abouti à une forme d’amitié.        « Aujourd’hui, les échanges perdurent, la relation a pris une autre dimension, elle est devenue amicale. » conclut Nicolas Weisslib.

Aller plus loin...

Dagobear www.dagobear.com

PayGreen www.paygreen.fr

DAF Acting www.dafacting.com

Dauchez SA www.dauchez.fr

Netapsys www.netapsys.fr

 

Comprendre
Reportage
Auteur
Moovjee

VOIR AUSSI…