Comprendre
Article
Intermédiaire

Pour bien démarrer, identifiez les bonnes sources de financement

Vignette
Vignette
Légende
Le financement dépend des besoins
-
Crédits
Pixabay - libre de droits
Pour vous développer, accompagner votre croissance et financer vos projets, il vous faudra un financement solide. Comment s’y retrouver parmi les différentes sources de financement ? Laquelle est adaptée à vos besoins ? Est-ce le bon timing ? Pas de panique ! Nous vous aidons à y voir plus clair.

Tout d’abord, avant de vous lancer, il vous faudra établir en priorité une stratégie claire et définir vos besoins : de quel type de financement avez-vous besoin ? Evaluez, suivant vos besoins, le timing, les pour et les contre de chaque source de financement avant de vous lancer.

La vente de vos produits ou services

Le financement de votre activité, par la vente de vos produits ou services, est le meilleur moyen pour vous financer au démarrage. Vous pouvez ainsi prouver que votre modèle économique est pertinent avant de financer votre accélération par d’autres leviers. Cela vous permet d’être indépendant et autofinancé. Toutefois, votre croissance sera plus lente, mais vous aurez fait vos preuves !

La Love Money

C’est une solution facile de démarrage, qui vous permet de vous financer grâce à l’argent de vos proches (famille, amis, réseaux, connaissances…). Rapide, efficace et parfois très fructueux, cette source de financement présente toutefois un risque. En effet, la pression est plus grande, puisque vous impliquez personnellement et financièrement vos proches dans votre aventure, qu’elle soit un succès ou un échec.

Le crowdfunding

Le financement participatif donne la possibilité à des particuliers d’investir dans votre activité (soit via du capital, soit directement en acquérant vos produits en souscription). C’est également un excellent moyen de tester l’intérêt de la communauté pour votre offre. Si vous veillez à mettre en place un bon « storytelling » (l’histoire de votre projet, de votre parcours vers l’entrepreneuriat), c’est aussi un excellent moyen de communication. C’est en mobilisant votre propre réseau, qui lui-même informera son réseau et ce, dès le démarrage, que vous pourrez réussir à aller chercher des montants importants ! Soyez toutefois conscient que cela demande beaucoup d’énergie et de suivi… et que la concurrence découvrira votre projet !

Financer les besoins votre entreprise nécessite une réflexion et une bonne vision des possibilités ! Réfléchissez bien aux avantages et inconvénients des différentes sources de financement.

Les subventions

Vous devez vous informer sur les éventuelles subventions. Tous les projets ne sont pas éligibles. Cependant, et malgré la lourdeur des dossiers à remplir et la longueur du processus de décision, ces aides financières peuvent être une aubaine pour votre projet. Pour vous renseigner sur les subventions, tournez-vous notamment vers votre conseil régional, votre chambre de commerce et d’industrie ou votre chambre des métiers, qui connaissent bien les procédures et peuvent vous aider à construire votre dossier.

Les prêts d’honneur

Ce sont des prêts sans intérêt, ni garantie qui sont dispensés par des organismes spécialisés dans l’aide au démarrage et au premier développement. Les prêts d’honneur sont des prêts à la personne. 

Ils vous permettent d’augmenter votre apport de départ et donc de pouvoir augmenter la part des prêts bancaires. C’est ce qu’on appelle un effet de levier. Par exemple si vous apportez 5 000 €, vous ne pouvez pas espérer un prêt de plus de 10 000 €. Avec un prêt d’honneur de 3 000 € votre apport est donc de 8 000 € et vous pouvez espérer 16 000 € de prêt bancaire. En plus, le sérieux de l’étude faite par les organismes qui distribuent des prêts d’honneur donne confiance aux banques !

Les banques

Vous pouvez obtenir des prêts auprès des banques traditionnelles pour financer votre activité. L’intervention des banques est liée à la nature de votre besoin et à votre apport et celui de vos associés. Les banques ne financent pas les besoins de trésorerie liés à votre activité. C’est plutôt pour vos investissements qu’elles interviendront. Toutefois, et même si vous n’avez pas besoin d’emprunter au démarrage, il est conseillé de rencontrer plusieurs banques et de connaitre ce qu’elles proposent aux jeunes entreprises, en termes de frais bancaires, de possibilités en cas d’éventuel découvert...

Les prises de participation (Equity)

Vous avez beaucoup d’ambition, vous voulez allez très vite et très haut ? L’investissement par des investisseurs privés (business angels, fonds, etc.) est un excellent moyen d’accélérer la croissance de votre société et de vous donner les moyens de vos ambitions. Attention toutefois, à ne pas oublier les risques. En effet, vous ne serez plus seul maître à bord : les investisseurs deviennent vos associés et peuvent avoir des exigences à la fois sur le rendement à terme de l’entreprise et sur certains choix stratégiques. Pour en savoir plus à ce sujet lisez aussi "Faut-il vraiment lever des fonds ?"

Vous l’avez compris : financer les besoins de votre entreprise nécessite une réflexion et une bonne vision des possibilités ! Réfléchissez bien aux avantages et inconvénients des différentes sources de financement. D’autre part, soyez sûrs de votre modèle économique et de vos sources de revenu, avant de choisir un moyen de financement plutôt qu’un autre.

Comprendre
Article
Auteur
Moovjee

VOIR AUSSI…