Menu
Comprendre
Article
Intermédiaire

Tout savoir sur le service civique

Vignette
Vignette
Légende
Les jeunes s'engagent
-
Crédits
avebreakmedia - i-stock
La loi du 10 mars 2010 a donné un vrai statut au service civique, présenté depuis comme un « engagement volontaire au service de l’intérêt général ». Il s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans – jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap – et ce sans condition de diplôme. Concrètement, si vous êtes partant pour effectuer une mission de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger auprès de divers organismes (dans des associations, des collectivités territoriales, des établissements publics comme les musées, les collèges ou les lycées, etc.), le service civique est fait pour vous !

Vous pouvez le réaliser à n’importe quel moment de votre parcours ou à la fin de vos études, si vous voulez vous engager, vous rendre utile ou si vous avez besoin de prendre du recul par rapport à votre choix d’orientation.

Quel sens donner à cet engagement ?

Car pour un engagement, c’en est un ! Donner six mois ou un an de sa vie pour aider les autres demande une vraie réflexion sur soi et sur les motivations qui poussent à agir. Et même si l’envie est là, le quotidien est parfois difficile. 

Dans service civique, il y a le mot « service ». Vous vous engagez donc à rendre service à la société contre une petite rémunération actualisée tous les ans par décret, qui équivaut à 472 € mensuels net (montant valable en février 2017).  À cela s’ajoute une prestation d’environ 100 € qui peut être versée « en nature » (tickets restaurant, etc.) ou en espèces par l’organisme qui vous accueille. Cette indemnité sert à participer aux frais du quotidien (hébergement, transport, etc.). Ensuite, il y a le mot « civique », parce que cette expérience fait valoir de nombreuses valeurs civiques et citoyennes comme la tolérance, la bienveillance ou encore la solidarité...  

Qu’est-ce que ça m’apporte ?

C’est un facteur d’épanouissement personnel que de rencontrer des personnes d’horizons différents, de s’engager au service des autres, d’améliorer l’image des jeunes dans la société, en somme de développer de nouvelles façons d’être « utile ». Le service civique, c’est cela : acquérir des savoir-être et des savoir-faire qui vous aideront dans vos futures relations professionnelles ou personnelles.

Une enquête réalisée en 2016 a justement révélé que la rémunération n’est pas la première motivation pour les volontaires au service civique. Ils veulent avant tout servir la société. La majorité y voit une expérience fructueuse dans le parcours d’une vie, ce qui permet parfois aux jeunes de mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent. En outre, mentionner cette expérience sur un CV piquera forcément la curiosité d’un futur recruteur…

Les chiffres clés du service civique

96 000 jeunes ont réalisé un service civique en 2016

200 000 jeunes ont fait un service civique depuis sa création en 2010

Comment s’inscrit-on au service civique ?

Une fois votre décision prise, rien de plus simple : il suffit de déposer une demande sur le site du service civique. Vous choisissez le lieu (en France ou à l’étranger), le domaine qui vous intéresse parmi les neuf proposés (solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire, intervention d’urgence), la durée hebdomadaire (à temps partiel ou à temps plein) et la durée de la mission (6 à 12 mois).

Quelles sont les conditions requises ?

Si vous êtes mineur, il vous faudra une autorisation parentale. Sinon, quelques documents administratifs à réunir pour compléter votre dossier seront nécessaires : une pièce d’identité prouvant votre nationalité française ou justifiant que vous êtes ressortissant d’un état membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen ; ou un titre de séjour prouvant que vous êtes en France depuis plus d’un an ; ou un titre de séjour prouvant que vous êtes en France sans condition de durée si vous possédez le statut d’étudiant étranger, de réfugié ou si vous êtes bénéficiaire de la protection subsidiaire.

Aller plus loin...

Site du service civique : ici

Le service civique, utile pour soi, utile pour les autres. 

Comprendre
Article
Auteur
Onisep

VOIR AUSSI…