Débutant

Au volant de son hair truck, Pauline, 23 ans, taille la route et les cheveux

Pauline, 23 ans
Coiffeuse à bord de son hair truck
Vignette
Vignette
Légende
Pauline dans son hair truck
-
Crédits
Pauline Capuano
Renouveler l’approche de la coiffure dans les villages éloignés, c’est le pari de Pauline Capuano à bord de son hair truck. Projet entrepreneurial sur mesure, son Cocoon Bus est paré à sillonner les routes de l’Isère. Sa mission : offrir aux habitants des zones rurales un coup de ciseau et des services dignes d’un salon haut de gamme.

Début juin, Pauline a reçu son hair truck : un camion avec une cellule et un châssis transformé en salon de coiffure sur mesure. La concrétisation d’un rêve qu’elle a pu financer grâce à un dossier bien ficelé et le soutien d’une association dédiée aux entrepreneurs. Dans cet espace de travail sur 4 roues, elle démarre un projet entrepreneurial original : la coiffure en porte à porte, avec ou sans rendez-vous. De quoi concilier sa passion du métier et le goût de l’aventure. 

Pauline aux mains d’argent

Comme très souvent dans le métier, Pauline a démarré très tôt : « J’avais fait un CAP coiffure après la 3e, pas par défaut, mais parce que j’ai senti que c’était ma vocation. J’ai poursuivi avec un BP (brevet professionnel) en 2013, un diplôme en 2 ans, indispensable pour ouvrir son salon », raconte-t-elle. 

Entre sa période d’apprentissage, entamée dès la 1re année du BP, et aujourd’hui, Pauline a enchaîné les postes dans les salons, en CDD ou en CDI, de Lyon dont elle est originaire, au département de l’Isère, où elle s’est installée en 2014. « J’ai toujours trouvé facilement du travail, même dans des petites villes. Et j’ai toujours voulu être polyvalente, pour avoir le maximum de cordes à mon arc. » En effet, côté formations, Pauline ne s’est jamais réfrénée : taille de barbe, hair-tatoo, tie and dye, dégradé américain pour hommes, font partie des savoir-faire qu’elle a engrangés, en imaginant créer sa propre affaire un jour. 

« Aller chercher les client(e)s là où il n’y a plus rien »

Le déclic lui est venu en feuilletant par hasard un magazine : un article évoquant des commerces itinérants lui a sauté aux yeux, fin 2017. « Je ne voulais pas monter un salon, j’avais vu trop de clientes traumatisées par les coiffeurs, au point de ne plus oser y aller ! Mon idée, c’était l’indépendance, mais avec un vrai plus, un concept de cocooning, pensé comme un espace de confort et de bien-être pour dorloter autant que rendre beaux tous ceux qui en ont besoin. Et surtout, aller chercher les client(e)s là où il n’y a plus rien, dans des villages laissés pour compte », explique Pauline. 

En février 2018, elle négocie une rupture conventionnelle avec son employeuse, après 2 ans et demi de CDI, et se lance à fond dans son projet. Elle se rapproche d’un aménageur de camions basé à Angoulême, unique artisan de France capable de transformer un véhicule utilitaire en salon de coiffure sur mesure, qui chiffre son concept à 82 000 € TTC. Elle pousse alors la porte d’Initiatives Nord-Isère, une association de financement qui aide les entrepreneurs avec des prêts d’honneur à taux 0. À l’aide d’un coach, elle ficelle son dossier et assure la faisabilité du projet auprès des banques. Comptable et assureur sont également dans la boucle, toujours sous la tutelle de l’association. 

Un dossier de financement aux petits oignons

Pour les convaincre, Pauline démarche les maires de petites communes de la région, une dizaine en tout. « J’ai fait une étude de marché, ciblé les villages sans coiffeurs et fait signer aux maires un document attestant qu’ils m’accordaient un emplacement », résume-t-elle. Son dossier est accepté par 5 banques parmi les 9 qu’elle rencontre. L’établissement qu’elle choisit lui accorde 57 000 € sans gager sa maison ni son camion. Avec les 15 000 € d’Initiatives, et ses 10 000 € d’apport personnel, elle a pu lancer la commande de son camion. Au bout du rêve, un espace de travail mobile dont elle a choisi chaque élément, du fauteuil au placard en passant par les tablettes, les miroirs et les couleurs des murs, et dans lequel elle pourra coiffer deux client(e)s en même temps : Cocoon Bus est né, un beau bébé fort et vigoureux, prêt pour une expérience qui décoiffe ! 

Auteur
Nathalie Helal, Kangae