Menu
Découvrir
Témoignage
Débutant

En athlétisme, Charlène est poussée par l'envie de se dépasser

Charlène Wanzekela, 14 ans
Collégienne en section sportive
Vignette
Vignette
Légende
Charlène Wanzekela, participante des Jeux Olympiques
-
Crédits
Onisep
Charlène est une jeune élève de troisième inscrite en section sportive d’athlétisme au collège Marais de Villiers, à Montreuil. Passionnée par ce sport depuis l’âge de 7 ans, elle espère un jour atteindre le haut niveau. Son rêve : participer aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris.
Pourquoi avez-vous décidé d’intégrer une section sportive ?

Un soir, en regardant les Jeux Olympiques à la télévision, j’ai été marquée par une athlète. Elle gagnait toutes les épreuves auxquelles elle participait. J’étais impressionnée par sa force, sa rapidité et son endurance. Depuis ce moment, je me suis dit qu’un jour je lui ressemblerai. Je me suis alors fixée un objectif : devenir à mon tour une grande championne ! La suite logique était donc d’intégrer une section sportive. Ici, je dispose des méthodes et des outils nécessaires pour progresser dans ma discipline. C’est vraiment génial de pouvoir faire ce que l’on aime !

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce sport ?

L’athlétisme est un sport qui comporte un ensemble de disciplines : courses, sauts, lancers, épreuves combinées et marche. Il est très complet et nécessite énormément de concentration et de rigueur. Il s’agit de dépasser la performance des adversaires. C’est très varié et tous les muscles du corps sont sollicités. C’est l’un des rares sports pratiqués dans le monde entier ! Ma spécialité est la course. C’est en effet la discipline dans laquelle je ressens le plus de motivation et de plaisir. Je me souviens d’ailleurs de ma succession de victoire au 50 mètres lorsque j’étais dans la catégorie poussine. À chacune des compétitions, je décrochais une médaille d’or. J’étais très fière de moi et ma famille aussi, toujours présente pour me soutenir. Enfin, de manière générale, le sport est un très bon moyen de se libérer et de s’évader.

Entre les cours et les entraînements, le rythme n’est-il pas trop soutenu ?

Si, la charge de travail est importante. Il faut faire preuve d’organisation car nos cours sont identiques à ceux des élèves qui suivent une scolarité classique. Nous avons le même programme scolaire, la même quantité de devoirs et de contrôles. Mais à cela s’ajoutent les entraînements en section sportive et en club. Au total, je pratique l’athlétisme 8 heures par semaine. C’est une bonne moyenne, mais je suis consciente que ce n’est pas encore suffisant pour atteindre le haut niveau.

Votre projet de carrière : où vous voyez-vous dans quelques années ?

Je compte continuer l’athlétisme pour espérer un jour atteindre l’excellence sportive. Remplie d’ambition et de volonté, je ferai le maximum pour être sélectionnée aux compétitions internationales et courir aux côtés des plus grands athlètes. Une grande motivation et une volonté sans faille me poussent constamment à me dépasser. Mon but ultime : participer aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

Découvrir
Témoignage
Auteur
Onisep

VOIR AUSSI…