Menu
Témoignage
Débutant

Entre études et pratique intensive d'escrime, Diane rêve de podium

Diane Von Kerssenbrock, 19 ans
épéiste et élève à l’Insep
Vignette
Vignette
Légende
Objectif : une médaille en individuel
-
Crédits
Diane Von Kerssenbrock
C’est en faisant du multisport à l’âge de 7 ans que Diane touche sa première épée. D’une discipline de loisir, elle en fait rapidement un sport de compétition. Tout en continuant de pratiquer l’escrime en équipe de France, elle est en première année de BTS MUC à l’Insep.
Quel a été votre parcours jusqu’à l’Insep ?

Après des années de pratique et de compétition, j’ai quitté la région parisienne lorsque j’ai été sélectionnée par le pôle France jeune en 2015. Je me suis installée près de Bordeaux pour intégrer le Creps (centre de ressources, d’expertise et de performance sportives) de Talence, structure associant sport de haut niveau et études. Chaque année, tout en poursuivant ma scolarité, je me suis qualifiée en équipe de France et j’ai participé à de nombreuses compétitions en équipe (championnats d’Europe cadets en 2015, grand prix de Budapest en 2016, championnats du monde junior en 2016 et 2017). Puis, à la rentrée 2017, j’ai de nouveau déménagé pour intégrer l’Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) à Paris.

Quelles qualités faut-il à votre avis pour supporter ce rythme soutenu ?

Avant tout il faut être persévérant : ce n’est pas facile en rentrant de son entraînement le soir de se dire qu’il faut encore travailler pour faire ses devoirs. Heureusement, je sais bien m’organiser et je ne me laisse pas déborder. Les professeurs sont par ailleurs très compréhensifs : il est possible, en rentrant de compétition, de ne pas réussir à boucler un devoir à rendre. Un délai peut être accordé, il faut juste que ça ne se répète pas trop souvent. Le seul grain de sable qui pourrait enrayer cette machine bien huilée ce sont les blessures. Elles engendrent rendez-vous médicaux, soins, rééducation... Bref cela a un impact négatif sur le physique, le scolaire… et le moral. Pour le reste (stages, déplacements en compétition, etc.) avec de l’anticipation, ça se gère !

Quelles sont vos objectifs pour les mois à venir ?

Tous les ans, nous remettons notre place en équipe de France en jeu. Cette année, en parallèle de mon BTS MUC (management des unités commerciales) que je compte bien décrocher l’année prochaine, je suis en dernière année junior. Les championnats sont donc au programme mais comme je suis déjà double championne du monde par équipe, je cherche à confirmer ces performances individuellement. J’aimerais donc obtenir une médaille en individuel. Arriver dans le trio de tête… et monter sur le podium !

Témoignage
Auteur
Onisep

VOIR AUSSI…