Comprendre
Témoignage
Débutant

Le passage en couveuse d'entreprises permet de se lancer !

Emmanuelle Saghaar
Créatrice de bijoux
Vignette
Vignette
Légende
Entreprendre dans la bijouterie
-
Crédits
Pixabay - Sweetlouise - CC0 Creative Commons
Emmanuelle Saghaar, créatrice de bijoux, s'est formée dans une couveuse d'entreprises dans le but de lancer sa propre entreprise. Faire de sa passion son métier, c'est possible !
Quel a été votre cheminement depuis la fin de vos études de graphiste ?

Pendant mes études, j'ai enchaîné les stages de graphiste, de sérigraphe, d'infographiste et de graphiste web. À la fin de ma licence professionnelle, en 2008, je me suis installée comme auto-entrepreneur graphiste : cette expérience a été très éprouvante.

Parallèlement à mes études et à mon activité, je créais des bijoux que j'offrais à mes amies. En janvier 2010, je suis partie travailler un an au Québec, en « working holidays ». Au cours de ce séjour, j'ai travaillé 6 mois chez une bijoutière. J'y ai beaucoup appris à propos de ce métier et cette activité de création artistique m'a enthousiasmée et m'a conduite à me réorienter vers la création de bijoux.

À mon retour en France, comme j'avais décidé de créer ma propre entreprise, Pôle Emploi m'a orientée vers la couveuse Cosens. Après entretien et présentation de mon projet, ils m’ont proposé d'intégrer un parcours certifiant.

Quel bilan tirez-vous de votre passage dans la couveuse et de votre parcours qualifiant ?

" Le passage dans la couveuse m'a permis de ne pas me sentir seule dans la réalisation de mon projet. Je me sentais protégée et aidée par l'équipe, et le CAPE me permettait de toucher mes allocations chômage pendant que je testais mon projet. "

Les 3 premiers mois dans la couveuse, j'ai suivi des cours de gestion, de comptabilité, de gestion du temps de travail et de marketing. Quand mes besoins d'information et de formation sont devenus plus pointus, j'ai moi-même contacté des spécialistes.

Par ailleurs, le certificat de créateur de petite entreprise obtenu a validé un certain nombre d'actions que j'ai réalisées dans la couveuse : des actions de communication (construction d'un discours et d'outils de communication) et des actions de marketing (offre commerciale et politique de prix, partenariats, statut juridique et régime fiscal, équilibre financier, etc.)

Où en êtes-vous à présent ? Comment fonctionne votre entreprise ?

Je suis sortie de la couveuse en juin 2014 et j'ai créé mon entreprise Curiosités d'Elixir. Je crée des bijoux que je définirais comme ludiques, assez colorés et très fins, dans du laiton plaqué or, et sublimés par une large palette de couleurs. Tous les bijoux sont fabriqués à partir de la découpe de mes dessins originaux. Ils s'adaptent parfaitement à des styles divers, allant de la fantaisie au classique.

Je vends ma production à des boutiques dans toute la France, ce qui représente 80 % de mon activité. La participation aux salons professionnels comme Maison et Objets me permet d'être en contact avec différents commerces.

Je m'adresse également à une clientèle de particuliers via mon site.

 

Aller plus loin...

Visitez le site de Cosens, pour en savoir plus sur les couveuses d'entreprises.

Comprendre
Témoignage
Auteur
L'Union des Couveuses d'Entreprises

VOIR AUSSI…