Menu

Engagement citoyen

 
Comprendre - #Témoignage
Après un BTS dans le domaine industriel et 16 années passées dans le milieu associatif, Gaëtan, pompier professionnel, est depuis 4 ans président d’une section de JSP. Il forme chaque année de jeunes aspirants pompiers dès l’âge de 13 ans.
Comprendre - #Témoignage
Les pompiers qui s’engagent ont souvent un membre de leur famille déjà pompier, ce qui n’est pas le cas de Sandrine. Il y a 17 ans, en lisant un article, elle apprend qu’on recherche des pompiers volontaires en Mayenne, et contacte alors le chef du centre de secours le plus proche de chez elle. C’est ainsi que l’aventure commence…
Comprendre - #Témoignage
Le parcours de Laëtitia est atypique. Jeune étudiante et sapeur-pompier volontaire, elle se destinait à devenir professeure d’histoire. Cependant, elle se rend compte que l’enseignement ne lui plaît pas. Intéressée par les métiers de la sécurité, elle passe alors le concours pour devenir gardienne de la paix mais ne se retrouve pas dans cet univers. Elle décide de devenir pompière professionnelle en 2011.
Comprendre - #Article
La loi du 10 mars 2010 a donné un vrai statut au service civique, présenté depuis comme un « engagement volontaire au service de l’intérêt général ». Il s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans – jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap – et ce sans condition de diplôme. Concrètement, si vous êtes partant pour effectuer une mission de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger auprès de divers organismes (dans des associations, des collectivités territoriales, des établissements publics comme les musées, les collèges ou les lycées, etc.), le service civique est fait pour vous !
Comprendre - #Témoignage
Abd Al-Dahere est arrivé en France il y a deux ans. Ancien étudiant en droit, il a été contraint de quitter l’université d’Alep en Syrie lorsqu'il était en troisième année de licence. Actuellement en première année de licence LEA anglais-arabe à Paris 3, il a décidé de faire un service civique de 11 mois et travaille depuis deux mois au Casnav (Centre académique pour la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés).