Formation professionnelle

 
Affichage de 1 à 16 sur 16 résultats
Témoignage
Dans cette interview, Aissata Coulibaly nous présente "O P'TIT CAFE", le lieu qu'elle vient de créer au sein du centre commercial de Saint-Michel-sur-Orge, pour permettre aux enfants et à leurs parents de se retrouver autour de multiples activités.
Un accomplissement pour une entrepreneuse qui a d'abord suivi tout un parcours de formation à l'entrepreneuriat, en passant par le Groupement de Créateurs de Sénart puis le programme Entreprendre au Féminin de l'ESSEC.
Témoignage
Ne trouvant pas d'emploi correspondant à ses compétences en informatique, Alexis Battistoni a décidé de créer sa propre entreprise. Il raconte comment il a pu monter son projet avec le Groupement de Créateurs de la Mission Locale de la Mayenne, qui lui a permis de faire la formation au Diplôme d'Université de Créateur d'Activité (DUCA).
Témoignage
A 22 ans, Corentin décide de travailler dans un domaine qui le passionne : les jeux vidéo. Après avoir été accompagné par le Groupement de Créateurs de la Mission Locale de la Mayenne, il réussit à reprendre un magasin de jeux vidéo dans sa région. Mais l’expérience ne dure que 8 mois. Corentin rebondit rapidement et retrouve un travail salarié dans une entreprise locale. Il vient de signer un CDI.
Suivez-les
"Il n'y a pas d'idée ridicule !", c'est la conviction de Nicolas Hovart, le fondateur de PassTech. En revanche, il faut savoir remettre en question ses idées.
Dans cette vidéo, Nicolas souligne également qu'il faut sortir de sa zone de confort pour réussir à entreprendre.
Témoignage
Benjamin Smoluck, 23 ans, évoque ses motivations pour entreprendre alors qu'il s'apprête à lancer un service de loisir itinérant. De l'idée à l'action !
Témoignage
Orlane Vivoix, 22 ans, a pour projet de créer un lieu de vie autour des médecines douces. Elle nous a raconté son parcours, les raisons qui la conduisent à entreprendre aujourd'hui et sa conviction qu'on peut réussir même sans avoir fait d'études.
Témoignage
C'est en travaillant à son projet de tourisme collaboratif en Guadeloupe que Line-Rose a rencontré l'association Gwajeka, qui promeut les jeux traditionnels de la Caraïbe. Elle y a d'abord effectué un stage dans le cadre du programme d'accompagnement des Groupements de Créateurs, puis a finalement été embauchée en CDI !
Line-Rose et son employeur Jean-Paul Quiko nous racontent comment leurs deux projets se sont rencontrés pour s'enrichir mutuellement.
Témoignage
Nous avons rencontré Shaïma Lahyame et Chaïmae Razzougui, 18 ans toutes les deux, alors qu'elles étaient en cours de formation Entrepreneur TPE au Groupement de Créateurs de Sénart (Seine-et-Marne).
Elles nous ont fait part de leur projet commun et de leur parcours entrepreneurial.
Témoignage
Rakyb, 34 ans, nous parle de sa détermination à monter son projet de société d'ambulance, avec l'accompagnement du Groupement de créateurs de Seine-Saint-Denis.
Comprendre - #Article
L’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France forme chaque année plus de 7 000 jeunes, et presque autant de salariés. Les 52 maisons en région – et quasiment autant à l’étranger – permettent à chacun d’étudier et d’être hébergé près de son employeur pendant toutes les étapes de son Tour de France.
Comprendre - #Témoignage
Julia, 24 ans, est Compagnon itinérante. De son Tour de France et de ses expériences à l’étranger, elle a gardé le goût du voyage mais elle n’en oublie pas pour autant ses devoirs : celui de transmettre aux plus jeunes ce qu’elle a appris.
Comprendre - #Témoignage
Après la 3e, Régis est entré un peu par hasard à la fédération compagnonnique de Torcy, en Seine-et-Marne, pour y préparer un CAP de menuisier fabricant. Quelques années plus tard, alors qu’il vient d’être reçu Compagnon, il ne tarit pas d’éloges sur ce système de professionnalisation.
Comprendre - #Portrait
Adrien et Laura viennent de commencer leur formation à l’Institut européen de formation des compagnons du Tour de France à Mouchard, dans le Jura. Ils nous parlent de leurs expériences et de leurs projets.
Comprendre - #Témoignage
Après un bac STG, option comptabilité et finances des entreprises, Édouard voulait se consacrer à un travail manuel. Il s’est orienté vers la préparation du CAP tailleur de pierre en alternance, à l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir, puis du BP métiers de la pierre. Après plusieurs années de salariat, il a décidé de se lancer en indépendant.
Découvrir
La Fédération compagnonnique des Compagnons du Tour de France a pour but de transmettre des savoir-faire dans une centaine de métiers du bâtiment, grâce à ses centres de formation et à ses maisons d’accueil répartis sur tout le territoire.
Comprendre - #Article
Se perfectionner dans son métier, transmettre et s’affirmer en tant qu’homme : telles sont les valeurs portées par les Compagnons du Tour, qui s’adressent uniquement aux garçons de plus de 18 ans déjà titulaires d’un premier diplôme professionnel.