Service civique

 
Suivez-les
En 2016, après la crise des réfugiés, Lou Blanco a créé une association pour promouvoir la culture des réfugiés à travers la cuisine. Pendant un an, son association a organisé différents événements autour de la gastronomie. Ces actions avaient un impact, mais pour aller plus loin, il fallait trouver le moyen de procurer un emploi stable et durable aux réfugiés. C’est comme cela qu’est né le cabinet Tilt&Co.
Vidéo
Vous avez moins de 26 ans ou mois de 30 ans pour les jeunes en situation de handicap, une idée de projet solidaire, et vous êtes motivé. Alors, le programme "Rêve et Réalise" d’Unis-Cité est fait pour vous. Il est accessible à tous, quel que soit le niveau de diplôme ou le parcours.
Comprendre - #Article
La loi du 10 mars 2010 a donné un vrai statut au service civique, présenté depuis comme un « engagement volontaire au service de l’intérêt général ». Il s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans – jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap – et ce sans condition de diplôme. Concrètement, si vous êtes partant pour effectuer une mission de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger auprès de divers organismes (dans des associations, des collectivités territoriales, des établissements publics comme les musées, les collèges ou les lycées, etc.), le service civique est fait pour vous !
Comprendre - #Témoignage
Abd Al-Dahere est arrivé en France il y a deux ans. Ancien étudiant en droit, il a été contraint de quitter l’université d’Alep en Syrie lorsqu'il était en troisième année de licence. Actuellement en première année de licence LEA anglais-arabe à Paris 3, il a décidé de faire un service civique de 11 mois et travaille depuis deux mois au Casnav (Centre académique pour la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés).
Comprendre - #Portrait
Partir aux États-Unis pour ses études ou accepter de devenir vice-présidente de la CNJE (Confédération nationale des junior-entreprises) : le choix était difficile pour Clara, en avant-dernière année d’école d’ingénieurs à l’Isep (anciennement Institut supérieur d'électronique de Paris). Après cinq mois de réflexion, elle décide d’interrompre ses études pour prendre le poste de vice-présidente et transforme cette mission d’un an en service civique à temps plein dans le domaine de l’éducation pour tous, l’un des neuf domaines proposés.