Collège

 
Affichage de 1 à 6 sur 6 résultats
Témoignage - #En une
Le concours Kangae a récompensé cette année trois collèges et décerné un prix « coup de cœur » à l’USI du collège d’Istrie à Prayssac, classe annexée de l’IME de Vire-sur-Lot. Le projet ? un court-métrage plein d’humour co-réalisé avec les jeunes de la classe et un outil d’intégration qui a semé des graines dans tout le collège …
Portrait
L’Amplicube, un amplificateur pour portables, a été lancé par La FabriK’ Valo, la mini-entreprise du collège Camille-Vallaux du Relecq-Kerhuon (29), en Bretagne. Ce projet, intégralement conçu et commercialisé par des entrepreneurs en herbe de 4e, a fait du bruit au niveau national en remportant le 2e prix au concours Kangae.
Témoignage
En plus d’avoir un bon niveau sportif, Théo a souhaité élargir ses compétences en s’intéressant aux à-côtés de sa discipline de prédilection. C’est en classe de sixième qu’il décide de passer un examen pour devenir jeune arbitre d’athlétisme. Aujourd’hui, élève de troisième en section sportive d’athlétisme au collège Marais de Villiers à Montreuil, il encadre également des compétitions au niveau académique.
Comprendre - #Article
Les sections sportives, en collège ou en lycée, offrent à des élèves intéressés par une pratique sportive approfondie, la possibilité de l’exercer dans un parcours scolaire classique. Ces sections ne dépendent pas du ministère des Sports mais de l’Éducation nationale. Zoom sur une classe sportive du bac pro commerce au lycée professionnel Simone Weil de Pantin (93), orientée vers le hand-ball.
Découvrir - #Témoignage
Charlène est une jeune élève de troisième inscrite en section sportive d’athlétisme au collège Marais de Villiers, à Montreuil. Passionnée par ce sport depuis l’âge de 7 ans, elle espère un jour atteindre le haut niveau. Son rêve : participer aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris.
Suivez-les - #Vidéo
Il n'y a pas d'âge pour entreprendre. La Fondation Entreprendre en est convaincue. Sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat est l'une de ses missions. C’est pourquoi elle soutient, entre autres, le programme Entreprendre pour Apprendre.